Votre témoignage

Les pensées impensables ou Le dictionnaire des non-idées reçues.

Les éléments sur la vie de Chombier nous ont été fournis par son arrière-petite-nièce qui a exercé longtemps la profession de maquilleuse à Radio-France.

"Les petites phrases de Victor Chombier nous permettent de comprendre les grands mystères de la vie." (Henri Desmaries, un ami)

la biographie officielle
Victor Chombier est né le 1er janvier 1850 à Labas-les-Huîtres (rebaptisée depuis Issy-les-Moules).
Il est mort le 1er novembre 1914, au Chemin des Dames (à mi-chemin entre les communes de Chambon-sous-les-Esselles et de Cernes-sous-les-Yeux), en descendant de sa voiture et en glissant sur une plaque de verglas.

La devise de Chombier était : "Le bon sens, c'est l'ensemble des lieux communs qui font que la vie est ce qu'elle est." mais il répétait souvent : "la futilité, c'est essentiel".
En parlant de Flaubert : "Les idées reçues, c'est le fond du bon sens".
Et il se définit ainsi : "Non, je ne suis pas la moitié d'un imbécile." (Jargeau, 14 mars 1899). Il aurait d'abord dit "d'une andouillette", en hommage à la spécialité gastronomique locale.

Lipogramme
Enfoncé, Perec et sa minable Disparition. Je viens de retrouver un manuscrit de Chombier daté du 20 juillet 1885. Il a transcrit Les Misérables de Hugo en lipogramme. Je vous donne que la première phrase :
"n 1815, M. Charls-François-Binvnu Myril tait vqu d Dign. C’tait un viillard d’nviron soixant-quinz ans ; il occupait l sig d Dign dpuis 1806."
À la fin du texte, il y a un commentaire d'un certain Vincnt : "Eé è3e e êeée ëeé (eée) 9€éëeêè. Ee è€e & °eé@eè!"

Victor et la politique
Ces principaux dires datent de sa période universitaire. Quand il occupait la loge de l'entrée principale.
J'ai d'abord été tenté par le boulangisme. Finalement, j'ai préféré le charcutisme.(Victor aurait prononcé ces phrases en vacances, sur le port du Petit Travers, au sud de Montpellier)
Ce qui doit arriver se fera.
Les choses sont faites comme cela.
Faut pas mélanger les torchons avec les poètes.
Qui veut une crêpe ? (Ile de Ré, 15 septembre 1893) - Plus tard, il aurait ajouté : "qui veut du cidre avec sa crêpe ?" Mais c'est pas sûr.
Il faut des règles. Mais les règles sont faites pour être changées.
Si Zola s'était appelé Gorgon, il n'aurait jamais été écrivain mais pizzaloio. (Aix-en-Provence, 1904)
C'est en avançant qu'on voit le mur de plus près.
Après une cérémonie des voeux de Nouvel an à la mairie de Pétédethunes-les-Bains : "On a les élites qu'on mérite. Et réciproquement." Mais ses exégètes interprètent diversement cette phrase sibylline. Il n'y a pas d'indication de date mais ce doit être en janvier.
S'il y a des lendemains qui chantent, à quelle heure sont les refrains ?
Ce n'est pas forcément parce qu'on n'est pas tout à fait tout seul qu'il faut penser à ce que ce serait si on était plusieurs. À moins que la citation exacte soit : ce n'est pas parce qu'on ne se sent pas perdu parmi la foule qu'il faut se sentir seul dans un désert.
Comme disait ce bon vieux clausewitz : la guerre, c'est le prolongement de la guerre.
Comme disait ce bon vieux Chombier : Invalides, c'est le prolongement de la ligne 13.
boire ou conduire une diplomatie, il faut choisir.
On est déjà qu'au premier étage ?

Victor Chombier n'a pas toujours été d'une modestie exemplaire. À propos de sa vision prophétique sur le boulangisme et le charcutisme. Voir son recueil de jeunesse Le Brévique des politiquiaires ( contrepêt dont il n'était pas pas peu fier), Victor Chombier aurait déclaré : "Tous, ils sont tellement bêtes qu'ils ne voient pas mon intelligence". (Jour de Pâques 1897, à Monlapin-de-Garenne)

Les divers dires

Je suis content d'être heureux. À moins que ce ne soit l'inverse.

D'autant plus que ce le sera de moins en moins.
Ce n'est pas simple d'être compliqué. (Bouzy-la-Forêt, 29 juin 1895)
C'est un coup monté pr te descendre
C 'est la porte ouverte à toutes les fenêtres.
Elle part du mauvais coton.
À un de ces jrs ds la soirée
Les boutons de manchettes sont les boucles d'oreilles des hommes.
La bave du crapaud n'atteint pas le merlu.
Il est très fair-play surtout qd il gagne
On dirait des vieilles putes en retraite
T'y va pas avec le dos de la main morte
On plaint les aveugles mais ils font des économies : ils n'ont pas besoin d'allumer la lumière.

C'est pas simple d'être compliqué.
Ça, à force de forcer, c'est forcé que ça force.
ah oui. j'vois l'genre
ça oui. et au-delà

Ce qui est superflu n'est pas absolument nécessaire.
Dieu merci, je ne suis pas croyant !
Les dictons, faut pas s'y fier. Qu'on se le dise.
Moi, je dis ça, je dis rien.
Pensée au petit déjeuner : "Hier soir, je me suis couché tôt ; on n'est pas bien, quand on est fatigué"
Je me définirais comme un humaniste. Bon, quand on a dit ça, on n'a pas dit grand-chose, mais au moins, on l'a dite.
Attention, si ça continue, je ne dirais rien, mais je me tairais !
C'est quand on est jeune qu'il faut fréquenter les vieux. Après, ce n'est plus la peine
Comme je n'étais pas là l'an dernier, je ne m'en rappelle pas. De l'année précédente non plus, d'ailleurs.
Je ne sais plus si c'est au retour d'une fête ou zprès une longue nuit de travail que Victor a dit cette phrase : "Demain est un autre jour. Mais pas forcément."
Les gens sont des cons. Et réciproquement.
Mieux vaut avoir les yeux plus gros que le ventre qu'une petite fin.
Une cheminée, c'est du soleil dans la maison.
Un peu d'humour, c'est le saumon fumé des pauvres.
Il ne suffit pas qu'il y ait un temps pour tout, aussi faut-il qu'il y en ait un pour chaque chose.
"Ma curiosité ne sera jamais assouvie". (Propos de jeunesse à une nymphette qui faisait sa mijorée)
Un petit raccourci vaut toujours mieux qu'un grand détour?
J'apprécie particulièrement les auto-biographies. Ce sont des histoires où l'on est certain que le héros ne meure pas à la fin.
Les forces de l'habitude joueront leur rôle habituel.
Parfois mieux, c'est moins bien
Que notre scepticisme ne nous empêche d'être d'un pragmatisme optimiste. Et réciproquement. (avril 1905 à Faÿ-Pas-en-Être)
Ici, c'est comme partout : c'est particulier. (Conversation autour d'un sandwich avec le Maire de Brienne-le-futur-Caporal, le 14 juillet 1889).

ça, à force de forcer, c forcé q ça force
ah oui. j'vois l'genre
ça oui. et au-delà

Maintenant que vous avez écopé les plâtres il ne fautpas tergiverser autour du pot.

Qui ne tente rien, ne caravane pas non plus.

Le Premier janvier, c'est une nouvelle année qui commence. Même si ça ne se voit pas beaucoup, les jours rallongent.
Y'a pas à dire, les filles, c'est pas des mecs.
il s'agit de ne pas oublier que les femmes sont des êtres humains. Mais la réciproque n'est vraie qu'une fois sur deux.
Les vieux d'aujourd'hui, c'est pas comme ceux d'avant. On s'en fout, ils sont morts !
Les pendules arrêtées marquent deux fois l'heure exact chaque jour, alors que celles qui sont en retard ne la marquent jamais.

- On fait ce qu'on doit faire.
- Oui, mais des fois, on peut pas.
- Dans ce cas, on fait ce qu'on peut.
- Souvent, c'est pas suffisant.

- C'est toi qui viens de fermer cette porte ?
- Oui. Par habitude.
- C'est nouveau cette habitude ? (9 juin 1911)

Pour bien repousser le domaine de la bêtise, j'ai toujours penser qu'il fallait mieux s'y mettre à plusieurs. Et je n'ai jamais été déçu. (Chatou, 2 juillet 1903)

Qu'est-ce qu'il t'est arrivé depuis que je ne t'ai pas vu ?

Bien que né en banlieue parisienne, Chombier ne vint à Paris que que fort tardivement. C'est à cette occasion qu'il dit : "c'est fou ce qu'il y a de touristes français ici !" (rapporté par un ami tchèque exilé à Singapour pour trafic de produits alimentaires toxiques).

La semaine dernière, j'ai fait mon travail de l'année.

Comme tout va de mal en pire, autant dire que tout va bien.

Nos aïeux ont vécu avant nous.

Mathématiquement, nous descendons tous de Jeanne d'Arc.

Victor, continuateur des Trois Mousquetaires
Victor admirait l'œuvre d'Alexandre Dumas. Toute sa vie, il a réuni des éléments pour écrire un quatrième tome à la célèbre trilogie. Il s'agissait d'évoquer la mort de d'Artagnan en 1673 à Maastricht, mais un peu dans le style de l'Ilide. Victor avait une méthode. Avant de commencer la moindre ligne, il voulait réunir des noms. Des noms de lieux et des noms de personnages.
D'abord des noms de ville de Hollande sur le modèle d'Amsterdam, Rotterdam et Edam : Holagrossdam, Échekaladam, Macadam, Ramdam, Padam-Padam-Padam, Étadam
Puis des noms de Mousquetaires. Les successeurs d'Athos et Porthos s'appellent : Bouchrissanzos, Tranchdeussos.
Il y a aussi les Gardes du Cardinal qui - comme Jussac et Cahusac - s'appellent Neudeussac, Touchpahamonanorac, Ellépabellemacadillac, Bidenvrac (re-baptisée depuis Jémalalestomac).

La blague préférée de Chombier
Pince-mi et pince-moi sonr dans un bateau.
Pince-mi et pince-moi tombent à l'eau.
Euh.
(Vers la fin de sa vie, il avait une autre chute : qui les a poussé ?)

Victor et la météo
On va parler de la nuit et du beau temps
Au début, elle est froide ; et puis après, elle est bonne.(Honfleur, 27 juillet 1877)
Il pourrait neiger (Argenteuil, 26 janvier 1888)
Aujourd'hui, il va faire beau (Chatou, 16 mai 1901)
ça sent l'automne (St-Germain-en-Laye, 5 octobre 1908)
Il va faire fraichou. Forcément, c'est pas avec ce qui est tombé aujourd'hui que ça va se réchauffer. (Dole, le 16 avril 1899).
C'est quand on entend les mouettes, qu'on sait qu'elles ne sont pas loin. (Cette, 18 avril 1887)
S'il n'y avait pas tant de nuages, il ferait meilleur.
Bloqué par la célèbre tempête de neige de janvier 1913, en pensant à un ami qu'il devait voir : "Pourquoi tant de précipitations ? Pour aujourd'hi, on se verra demain."
En avrul ne te découvre pas d'un pull. Pas non plus, après la Sainte-Ursule.
Mieux vaut un pull de trop qu'un pull qui manque.
A plus tôt ça pleut, à plus tôt ça s'arrête. (12 juin 1908)
Les prévisions météo sont faites pour dire du mal des prévisionnistes et des météorologistes. Et pourtant, on regarde toujours celles du week-end suivant.
Il y des matins d'hiver qui ressemblent déjà à des soirs. (30 novembre 1910)
Quand je rentre dehors, je suis à l'extérieur. (6 janvier 1911)
Ici, les journées sont longues, même en hiver. Luxeuil, 1905

C'est tellement un samedi de décembre qu'on se croirait dimanche.

Il fait un temps à décorner les mouettes.
J'aime la profondeur du plat pays.

J'aimais beaucoup "Les Pardaillan" de Zévaco. Mais y'a des trucs dedans, c'est n'importe quoi. Par exemple, cet extrait:
"— Madame… c’est un ordre rigoureux qu’il faut que j’exécute… excusez-moi, je ne fais qu’obéir.
Que de crimes dans l’histoire de l’humanité, avec cette effroyable excuse : J’obéis ! ce n’est pas moi le responsable !… Comme s’il y avait des disciplines plus hautes que la discipline de la conscience ! Comme si tout était dit lorsque le meurtrier peut répondre : On m’a commandé de tuer, je n’ai fait qu’obéir !…"
Je ne vois vraiment pas ce que ça veut dire. ça viendait à personne l'idée de dire ça. Surtout dans ce XXe siècle qui s'annonce ! quel idiot ce Zévaco !

Après un accident de vélocipède, Victor a eu du mal à se remettre debout, ce qui lui a fait dire : "On perd vite mais on reprend lentement". Ce qui a fait dire à sa femme : "sauf pour le poids".

l'optimisme n'est rien sans la ténacité.
Mieux vaut des doublons qu'un oublié.

Victor et l'argent
Il faut aimer les pauvres et ne pas détester les riches
S'il n'y avait que des pauvres, on serait pas près d'être riche. Mais l'inverse est-il vrai ?
Si les riches sont riches, c'est qu'ils ont volé quelqu'un.(Londres 1887, devant la tombe de Karl Marx) Il aurait ajouté : "Si les pauvres son pauvres, c'est qu'ils sont restés bêtement honnêtes."
On ne peut pas être riche sans être un peu voleur.
J'ai arrêté le bénévolat, c'est pas assez payé.

Chombier et son père
Le père de Victor - un grognard qui avait fait la campagne de Russie - lui disait une phrase qu'il répétait souvent : "Mon P'tit, quand on est à la retraite, on ne peut pas revenir en arrière."
La jeunesse a besoin de s'affirmer que les vieux essaient d'être sage.

Chombier employé au Crédit Lyonnais, fait du théâtre
J'ai le teint qui a déteint.
Les artistes, ça dose tout c'est à ça qu'on les reconnait.
Victor a écrit un petit vaudeville satirique en collaboration avec Marc Michel intitulé "Oh … Mais … Oh … et Juliette". Sa pièce a été jouée par ses collègues du Crédit Lyonnais qui avaient ponté une petite troupe de théâtre amateur. C'est lors d'une répétition qu'il eur a donné ce conseil judicieux : "Parlez plus fort, sinon on ne vous entendra pas assez." Et il a eu cette réflexion si métaphysique : "Il y a un réel manque de professionnalisme chez ces amateurs."
Les spectateurs ne sont pas venus pour voir des acteurs retirer leurs boucles d'oreilles. Même si ce sont des actrices.
Les spectacles, c'est comme les boîtes de chocolat. Au début, on ne fait pas attention, il y en a plein. Et puis, un jour, il n'en reste plus que deux.
Le temps n'est plus à apprendre son texte mais à le retenir.
- On commence au début.
- D'accord mais lequel de début ?

j'aime les comédies de drame.

Chombier, publiciste
Dans ses jeunes années, Chombier fût publiciste. On l'avait surnommé le Petit Rimailleur pour son style si particulier. Il s'est fait remarqué avec la formule : "Un bon poulet, hmm, c'est bon". Des collègues ont ajouté l'année suivante "surtout un poulet du Gâtinais". Mais ça a moins bien marché.

en 1889, Chombier a créé l'une des premières écoles de Commerce. Pour fêter le centenaire de la Révolution, il l'a appelé L'Ecole de Commerce Supérieure Karl Marx. Elle a fermé l'année suivante.

Célèbrons d'autres campagnes comme : " Il fait toujours beau, dans l'Hérault".

Sa première campagne avait trait à des meubles de cuisine. Le texte principal était : "Pour faire plaisir à une femme, offrez-lui des meubles de cuisine". En-dessous, on pouvait lire : "Pour faire doublement plaisir à une femme, offrez-lui une éponge - pour nettoyer les meubles de cuisine". Bien entendu, il fallait y voir un deuxième degré. Mais ça n'a pas marché. Une fois de plus, Chombier a prouvé qu'il était en avance sur son époque. C'est dommage !

Chombier médecin
Tout ce qui sort n'est plus dedans.

Chombier, travailleur sociable
Vers 1880, Victor Chombier a été embauché à la Mairie de Pétédethunes-les-Bains comme travailleur sociable. Il avait comme mission l'Instruction de la jeunesse aux valeurs fondamentales de la République. Par un certain nombre d'actions pédagogiques. Il demandait aux enfants l'écoute et le respect de l'autre. Il développait leur vocabulaire avec des mots tels que "ensemble" et "nous". Agissant dans un milieu hostile à ces précepts audacieux, Chombier a sombré un temps dans l'alcoolisme. C'est Anton Makarenko qui le réhabilita quelques années après.
Comme disait notre ami Victor : "c'est la culture qui rapproche les hommes. Si l'on partageait nos cultures, il n'y aurait plus de guerre. " (et Victor pensait que "la guerre, c'est mal …). il ne s'est pas prononcé sur le cancer.
Nous avons posé notre pierre au grand fleuve de l'intelligence.

Chombier schizophrène
Quand il était jeune, Chombier a passé quelques mois à l'hôpital pour "hébéphrénie" (c'est comme cela que l'on appelait la schizophrénie au XIXe s.). Parlant de son dédoublement de la personnalité, il aurait déclaré au docteur : "Nous sommes deux." Comme tout à chacun, le docteur a mis du temps à comprendre la pertinence de cette phrase. Mais le docteur aurait dit alors : "Si vous voulez, je peux pfaire entrer mon assistance et nous serons trois." (20 septembre 1877).

Victor a été vendeur au "Bonheur des Dames"
C'est là, en 1876, qu'il a rencontré Zola, Ernest Zola.
Victor Chombier pense aux soldes : "s'il existe une chose qui m'est irréductiblement obscur chez les femmes, c'est leur appétit vorace pour les soldes. Mais la fausse mauvaise conscience qu'elles expriment parfois ne trompe personne."
"La vie, c'est stocker. Destocker, aussi."
En regardant le désert, lors d'un voyag en Algérie : Si la vie est un long fleuve tranquille, moi je n'ai fait que ramer. Un compagnon de voyage aurait ajouté : "c'est pas gai !".

Victor et sa femme
"La veille de sa mort, il ne s'était pas lavé les dents " Arthémise Chombier.
Arthémise, quand elle range, elle range. Mais elle range pas toujours.
"J'ai connu des hommes qui pensaient qu'il valait mieux être seul que mal accompagné. Lui, il était seul, et mal accompagné.Mais dans la vie, hein, on fait ce qu'on peut. Et on en a qu'une. Et elle passe vite. N'empêche …"

Victor a été le premier Psychothérapeute pour chiens en France. D'après une méthode américaine, celle du Docteur Forster. Essentiellement pour Labradors et Caniches. Bien qu'il ait arrêté les caniches très vite.

Soit j'arrive seul soit j'arrive en retard.

Victor et le P'tit
Dire rapporté par sa femme - mais rien n'est prouvé : "Le P'tit, vaut mieux l'avoir en daguerrotype qu'en pension.". Cette phrase viendrait de son grand-père qui disait souvent : "Le P'tit, vaut mieux l'avoir en Van Dyck qu'en pension."

Dires en vrac
C'est tellement mort chez moi que j'ai l'impression de l'être aussi.
J 'vais m'lancer un café entre les dents.
Bien que je n'aille pas à la messe le dimanche, le lundi matin, je prends du café sans sucre.
Je préfère savoir que j'ai tort avec plein de gens que de d'avoir raison tout seul. C'est moins fatiguant.
C'est par l'esprit qu'on élèvera l'espèce humaine au-dessus de sa condition.
Ce n'est pas la pauvreté qui engendre la violence, c'est la déculturation. Donnez de la culture aux gens, ils seront moins agressifs.
Comment prononce-t-on inextinguible ? ou inextingible ? Je voulais faire le pédant et je ne suis qu'un cuistre.
"Ah, c'est gens qui ont besoin des phrases des autres !", Chombier citant un ami à lui qui citait un ami à lui dont on a oublié le nom.

Victor inventeur
Je vous ai jamais parlé de mon ami Gaspard-Félix Tournachon ? Gaspard, je l'aime beaucoup. Il est un peu fou mais avec lui, on ne s'ennuie jamais. L'autre jour, il m'a fait venir chez lui pour essayer encore un drôle de truc.C'est un fil qui relie deux cônes. Il a parlé dans le premier et il voulait que j'écoute dans l'autre. Comme j'avais un peu peur et que je voulais entendre ce qu'il me disait, j'y ai coulé mon oreille gauche, celle qui est un peu bouchée. Après avoir dit "Salut mon vieux", il m'a demandé ce que j'avais entendu à travers le fil. Je lui ai dit : "Rien". Il a été très déçu, alors on est allé boire une bière. C'est revenant chez moi, que je me suis aperçu que c'est la droite qui est bouchée. Bah, je lui en parlerai la prochaine fois. J'espère que je ne vais pas oublier.

Avec le développement urbanistique de Paris, le manque de place dans les appartements devient flagrant. Aussi, me suis-je pencher sur les opportunités pour gagner de la place. Or, ce sont les couloirs qui se révèlent les plus inutiles et spacio-tivores. Après bien des études, j'ai trouvé la solution : le couloir à colimaçon. Gaspard-Félix propose une version avec des marches. Je vais proposer les deux formules au concours Lépine. On verra bien.

Un jour de l'été 1873, Victor entre tout excité chez son ami Gaspard Félix en s'écriant : "Regarde, j'ai inventé la trompette à deux cordes !". L'autre lui dit : "Ça marchera jamais." Effectivement.

Une de ses dernières phrases serait : Le nucléaire, c'est comme le téléphone, ça dépend comment on s'en sert.

L'autre jour, Gaspard-Félix m'a parlé de science infuse. J'ai rien compris, j'ai bu une camomille et je suis allé me coucher.

Gaspard-Félix, m'a dit l'autre jour : "Le cercle est un carré à trois côté". Le pire, c'est qu'on n'avait pas encore commencé de boire.

Le stoïcisme est une philosophie à méditer.
Le 9 novembre 1865, Victor aurait demandé à son professeur de maths : "Est-ce que c'est dans l'ordre chronologique des nombres ? ". Le prof aurait répondu : "Non dans l'ordre alphabétique !"

Victor et la nourriture

Que demande le peuple ? Du pain et des oeufs.

Un 24 décembre, on ne sait pas lequel, au moment de passer à table, il aurait dit :"On va commencer ; ça le fera arriver". Et, effectivement, ça l'a fait arriver. Mais on ne sait pas qui ni à quelle heure.
C'est à Prague, devant une vieille bouteille de vin de Champagne, qu'aurait volé à la cour de Louis XVI, l'ancêtre de son hôte, Piotr-le-cosaque, que Victor Chombier aurait déclaré : "La culture, que ce soit une bouteille ou un tableau, l'important c'est que ce soit partagé." Il s'endormit peu après.

"Au début, on prévoit de faire plein de choses dans l'après-midi. Et puis, on mange un couscous. Et après, on ne fait plus rien." (Saint-Ouen, le 12 novembre 1910.

à l'enterrement d'un ami

Qu'est-ce qu'il fait chaud dans ce sanatorium. C'est l'enfer.
Un enterrement, ça crève.

Victor voyage
En 1895, Victor apprend dans la Revue des Deux-mondes, l'invention de la tondeuse à gazon. Après 2 ans d'étude marché, il constate qu'en Écosse, il n'y a pas de concurrent. Il débarque le 1er août à Glasgow avec 500 tondeuses. Là, il voit la solution écossaise et comprend. Il repart le 8 août pour le Larzac avec 500 tondeuses et 500 moutons à gazon. De la vient la tradition du mouton dans le Larzac. De son voyage, Chombien a retenu quelques aphorismes :
Les Highlands, c'est superbe. J'y retournerai en été. (6 août 1897).
Pour choisir un bon pull, il faut le faire renifler par un mouton. Si il pleure, c'est que c'était le sien. (5 août 1897)
L'Écosse, des fois, ça sent la Suisse, et ça a les couleurs de la Bretagne.
"Le Larzac, c'est comme l'Écosse mais en sec".

Chez les cathares, l'hérésie, c'est sacré.
Comment ça, les statues Renaissance ne sont pas du XIIe

- Qui est là ? et qui pas ?(Synagogue de Jérusalem, 1905)
- Je viens avec mon fils. C'est moi qui l'amène. (Église de Jérusalam, 1905)

Fuir Nogent-sur-Seine, ce n'est pas fuir mais se préserver. (6 février 1911).
Gare-toi devant, que je t'ouvre derrière
La Ciel et la terre … c'est comme les vivants et les dieux, je n'y comprends rien. Et puis, je reprendrais bien une bière.
C'est con, une bite. (Chombier ado, sans date)
La route est longue mais le paysage est superbe. Et qu'importe d'arriver en retard si on s'est arrêté pour cueillir des fleurs.
Excusez-nous pour le retard mais ça ne saurait tarder.
Avant de prendre la parole, je voudrais dire quelques mots.
Tu sais papa, je préfère être mort que de me faire tuer.

Il ne fait pas bon vieillir dans un troglodyte. (Turquant, 31 juillet 1905)
C'est comme tout, il ne faut pas faire de généralités. Jamais. (Madrid, 1 novembre 1895)

Pensée approximative
- Hier, il fallait que je l'appelle demain. Bon, je l'appellerai demain.
- oui mais c'est pas le même demain.
- Non c est le demain d hier
- Est-ce le demain d hier c'est le même jour que l'hier de demain ?
- Non. C'est aujourd'hui hui qui est le demain ou l'hier de...
- Tu devrais l'appeler maintenant.

Quelques moments d'égarement

Il ne faut jamais croire ceux qui disent détenir la vérité. Il y en toujours une autre qui arrive très vite.
Ce n'est pas le pire qui est à craindre, c'est le petit, le moyen, le médiocre. C'est ça le pire !

Kevin Chombier, arrière-petit-neveu de.
Jamais je ne dénoncerai un juif. Sauf peut-être s'il est musulman.
Il nous fatigue avec sa musique de djihadiste !

- j'ai besoin de votre collaboration, comme on dit à Vichy
- Que Feus-je ? comme on dit à Tel Aviv.